Maquette de la place de l'Hotel de Ville (actuel Hugues Plomb)

  • L'église Notre-Dame et la Mairie

  • Le marché devant la mairie

  • L'église, la mairie et le commissariat de police

  • les débuts

    En 1909 ,grande vague de démolition :
    - l'église Notre-Dame,place Hugues Plomb ,le portail St Martin restera en place jusqu'en 1916.
    - le café de la Paix , l'emplacement de la "Banque de France"
    - il y aura aussi des bâtiments dans la rue St Rémy

  • vue prise à l'angle de la rue Notre-Dame et de la rue St Martin

    Comme écrit plus haut, le portail sera déplacé a l'emplacement que l'on connait actuellement.
    Mais il aura "bouché" la rue de 1909 à 1916, la première guerre a dut y faire !!

  • Et 2 colonnes !!!

    Bizarrement on aperçoit la flèche de la nouvelle église .
    Je note en dessous les noms des commerçants de la rue Notre-Dame ,mais ils ont eu pour certains des "compléments" d'adresses ,la place de l’hôtel de Ville ,place Hugues Plomb et celle de la rue St Martin

  • La société de démolition

  • Vue de la rue du Paulmier vers la rue Notre-Dame

    La rue Notre- Dame comptait 6 N° impairs et 2 N°pairs,il y a eu ,un peu dans l'ordre chronologique et par commerce
    - n°1 : de 1875>1886 un grainetier puis Au Lit d'Or de 1903> en 1905 le N° devient le 5
    - N°3 : de 1873 >1903 ,des charcutiers
    - N°5 ; de 1875>1880 Modiste puis le 4 Oct 1887 apparaît "Au 9,90 Fr" puis le "Succès"
    - N°7; de 1876> 1895 des cordonniers puis viens la Maison Debannes, en 1904 "Aux trois Quartiers",en 1914 la librairie Mathot-Braine(qui aura le N° 9 aussi)
    - N°9 ; de 1875>1940 env de la confection et chaussures,dont "A l'Incroyable" puis le Journal l'Union qui aura le N° 11 également.
    - N°2 : a partir de 1875 se suivront des coiffeurs ,cordonniers,fleuristes,et des vendeurs de chaussures ,ils auront aussi le N° 4.
    La vespasienne sur la droite du portail n'a pas de N°

  • le 11/07/1914

    Apres la démolition de l'église, on commence la démolition de la mairie,et l'on creuse les fondations,de la nouvelle mairie qui aurait dût être implanté ici .Mais un legs, entre-autre, fera acheté par la municipalité le 8 février 1920 l’hôtel Auban-Moët, pour devenir la mairie, elle sera inaugurée le jour même par R Poincaré.
    Il est intéressant de voir la construction du bâtiment où ,il y a eu la boulangerie Bressy

  • photo entre 1916 et 1923

    Le portail St Martin est "droit" et la maison Légée-Desgranges est encore debout (j'en parle en dessous)

  • le portail St Martin en position actuel

  • Cpa de l'intérieur de Notre-Dame

    il existe à ma connaissance 3 cpa de tirage de l'intérieur et 1 de l'extérieur ,le jardin.

  • Cp photo pour la date, très précis, où ???

    Sur le journal le Champenois de l'époque, j'ai consulté 2 annonces - Ventes aux enchères le 17 septembre 1910 du mobilier de commerce M Mathias au n° 21 place de l’hôtel de ville.
    - Vente du matériel du restaurant de Mr Leveaux ,le 19 Novembre 1910 21 place de l'Hotel de Ville.
    Résultat 3 mois d'exercice !!

  • Cpa de 1905 environ

    Commerçants au coin à droite :
    - Louis , Boulangerie de 1900* --> 1911 5 place de l'hotel de ville
    - E Bedeneau;Succ de Pernot Horlogerie ,bijouterie 1893 fin en 1903* 7 place de l'hotel de ville
    Si cette carte date d'après 1905 ,il s'agirait de la Maison Baulant ,bijoutier de 1904* et toujours en activité .
    Donc un commerce de plus d'un siècle,ce n'est pas le seul ,non plus !

  • photo d'une grosse maison à risques

    La maison Légée-Desgranges fondée en 1815 a le N°8 marqué sur le bandeau à gauche et à droite c'est le N° 6 .
    Le 5 Septembre 1923 la ville d'Epernay achète par "purge légale" le N° 8 de la Place Hugues Plomb d'une surface de 450 M2 moyennant un prix principale de 60 000Fr ,dont 51 100Fr pour l'immeuble et 8 900 Fr ,somme convertie en une rente annuelle et viagère de 6 000 Fr,au profit de Mlle Légée, réversible pour la totalité sur la tête de Mme Vve Légée-Desgrange sa mère pour le cas ou celle-ci survivrait à Mlle Légée .

  • Photo du coin des rue du Paulmier ,de la Juiverie et du Chapitre

    Le magasin Martin-Colmart est de nos jours le magasin de vélo Royer.
    Le gros bâtiment à gauche est la maison Légée-Desgranges

  • Cp photo

    Café de l’hôtel de Ville, Mr Chauveau ,ce commerce sera détruit en 1918 par une bombe

  • La sous-préfecture en 1922

    En 1913, suite à la démolition de l'église St Martin, ensuite de la mairie et de la police ,le conseil municipal prend ses fonctions dans ce bâtiment, jusqu'à l'achat de l’hôtel Auban Moët

Procession place de l'hôtel de ville, vers 1918